LES PISCINES: 26 NOVEMBRE -2015- PARIS-

JOURNEE SCIENTIFIQUE D’AUTOMNE –ASEES-
Association Scientifique Européenne pour L’Eau et la Santé

JEUDI 26 Novembre 2015
APPEL À COMMUNICATIONS

LES EAUX DE PISCINES ET DE BAIGNADES
Autres Mots Clés : Microbiologie et Eau, Détection rapide, Méthode PCR,
Parasites et Eau, Piscines Thermales.

Lieu : Université Paris Descartes – 4 avenue de l’Observatoire Paris 6ème (Salle Polyvalente)
RER B , Station : Luxembourg -Sénat

Introduction
La sécurité sanitaire des eaux de baignades aménagées et de piscines publiques est encadrée par le Code de la Santé Publique (Décret du 07 avril 1981, transposition en droit français de la directive 76/160/CEE et articles L. 1332-1 à L. 1332-4 et D. 1332-1 à D. 1332-19 du CDS).
Ces articles fixent les normes d’hygiène et de sécurité applicables aux piscines et baignades aménagées et les conditions dans lesquelles l’état assure (via les DDASS) le contrôle sanitaire des piscines et baignades recevant du public. Ce contrôle sanitaire des piscines et baignades aménagées vise à vérifier la qualité de l’eau et le respect des règles d’hygiène. Par ailleurs, une nouvelle directive européenne, abrogeant à terme la directive 76/160/CEE actuellement appliquée, devrait bientôt modifier la gestion des risques liés à certaines catégories de baignades.
La réglementation actuelle ne s’applique pas aux piscines privées (non contrôlées), ni aux piscines ludiques (bassin à vague, à jets, à remous, jacuzzi, etc.) en plein développement ces dernières années, ni aux nouvelles baignades artificielles plus ou moins « naturelles » ou « écologiques ». On peut s’interroger sur les risques sanitaires liées à ce type d’aménagements non couvert par la réglementation, recevant du public parfois en surnombre et utilisant des eaux de surface, des eaux souterraines ou des eaux de mer, soumises éventuellement à des traitements chimiques (floculation, désinfection) ou « biologiques » (filtration, oxygénation, plantes, etc.).

Thèmes du colloque
Ce colloque, réunissant des experts concernés par cette problématique et appartenant à des domaines variés (hydrologie, contrôle sanitaire, traitement d’eau, microbiologie, industriels, etc.), se fixe comme objectif de faire le point des connaissances scientifiques sur les thèmes suivants :
– Réglementation : évolution actuelle et future ; et bilan du contrôle sanitaire des DDASS,
– Epidémiologie : maladies rencontrées lors de la fréquentation des piscines, publiques ou privées, Hygiène des baigneurs avant leur entrée dans le bain.
– Analyses microbiologiques (méthodes normalisées, méthodes rapides, méthodes PCR) utilisées pour la détection des germes dans les piscines et dans les baignades,
– Désinfection des piscines publiques : nouveaux désinfectants (PHMB), risque sanitaire lié aux sous produits de la désinfection (chloramine, OHV) et méthodes de traitements complémentaires (déchloramination par UV), Générateurs de chlore extemporané.
– Risques sanitaires pour les professionnels des piscines : maîtres nageurs et nageurs de compétition,
– Piscines privées et risques sanitaires associés : mauvais entretien, surdosage en désinfectant chlorés, ou efficacité des désinfectants alternatifs sans chlore, etc.
– Piscines de grands immeubles ou de résidences pouvant recevoir éventuellement des baigneurs venus d’ailleurs. Doivent-elles être soumises à la réglementation et aux contrôles réguliers des DDASS ?
– Baignades écologiques : conception, gestion, qualité sanitaire des eaux , suivi du fonctionnement,
– Nouveaux types de piscines ludiques ou thermoludiques : vagues, jets, etc.: suivi de qualité,
– Paramètres émergents (parasites, légionelles ou autres) et incidence sanitaire.
– les matériaux utilisés dans les piscines qui conditionnent la qualité microbiologique indirectement.
Le problème particulier de la désinfection des piscines thermales pourra être abordé avec la réglementation, les modalités et le contrôle officiel et de routine ou auto-contrôle.
Présentation des communications :
Communications orales de 20 minutes suivies de 10 minutes de discussion

Les personnes souhaitant présenter leurs travaux à cette occasion sont invitées à envoyer au secrétariat du Colloque, avant le 1er octobre 2015 : un résumé sur une page de leur communication (titre, nom des auteurs, adresse et grandes lignes), dans un cadre de 21 x 27 cm, par mail, fax ou courrier postal au secrétariat du colloque

Publication des communications dans European Journal of Water Quality

European Journal of Water Quality (Rédacteur en Chef: G.P.Husson), organe de l’Association Scientifique Européenne pour l’Eau et la Santé, publiera les communications originales (travaux expérimentaux ou mises au point) retenues par son comité de lecture (Actes du Colloque). Pour cela, les auteurs voudront bien donner leur communication, rédigée en français ou en anglais, selon la recommandation aux auteurs, le jour du Colloque.

BULLETIN D’INSCRIPTION AU COLLOQUE

Association Scientifique Européenne pour L’Eau et la Santé (ASEES)

LIEU:Université Paris Descartes
4 avenue de l’Observatoire Paris 6 – Métro-RER : Luxembourg – Sénat
SALLE POLYVALENTE

LE JEUDI 26 Novembre 2015 PISCINES ET BAIGNADES

Nom, Prénom :
Organisme :

Adresse :

Mail :

Inscription : 160 Euros (comprenant le repas de midi)
A renvoyer S.V.P. à :
Mail : asees@orange.fr ou 0683244625
ou G. Husson Prés A.S.E.E.S. 9 Av. des Alliés 92350 ROBINSON

– Sauf avis contraire, les factures sont adressées aux participants après le colloque
– Ces journées peuvent rentrer dans le cadre de la Formation Professionnelle (Le demander)
– Des hôtels peuvent être réservés avec une liste indicative sur demande

Association Scientifique Européenne pour l’Eau et la Santé
Siège social : 4. Avenue de l’Observatoire 75 270 Paris cedex 06
C.C.P. La source N° 315 87 49 N – N° SIRET 303334 650 000 15. Code APE 731 Z
Association déclarée à la Préfecture de Paris – Publication J.O. du 22 déc. 1992
(Non assujettie à la TVA)